Les animaux ne sont pas des vêtements

Malheureusement chaque année, des millions d’animaux sont tués par l’industrie de la mode. Que ce soit par des fermes chinoises, des abattoirs indiens ou des fermiers du désert australien, une immense quantité de souffrance est présente dans chaque veste avec de la fourrure, chaque ceinture de cuir et chaque pull-over de laine.

Les animaux dans les fermes à fourrure passent toute leurs vies confinés dans des cages étroites et sales. Les fermiers à fourrure utilisent des méthodes cruelles pour tuer les animaux, tels que l’asphyxie, l’électrocution, le gaz et l’empoisonnement. Plus de la moitié des fourrures des États-Unis proviennent de la Chine, où des millions de chiens et de chats sont battus, pendus, saignés jusqu’à la mort et parfois ils sont même écorchés vivant pour obtenir leur peau.

La fourrure chinoise est fréquemment et délibérément mal étiquetée, si vous portez n’importe quel type de fourrure, il n’y a pas un moyen de savoir quel type vous achetez.

Les animaux ne sont pas des vêtements

La plupart du cuir provient de pays en voie de développement tels que l’Inde et la Chine, où les animaux sont égorgés et ils sont arrachés de leur peau pendant qu’ils sont encore conscients. En Inde, une recherche de PETA a découvert que les vaches avaient leurs queues arrachées et qu’elles étaient aspergées de piment et de tabac pour qu’elles puissent marcher même après s’être effondré, pendant le trajet aux abattoirs.

Une grande quantité de laine provient de l’Australie, où les moutons sont victimes du « mulesing », une épouvantable mutilation dans laquelle une grande partie de la peau et de la chair est coupée de leur queue sans anesthésie. Chaque année, des millions de moutons mis au rebut par l’industrie de la laine australienne sont entassés dans des bateaux pour être envoyés au Moyen Orient. Les moutons qui survivent à cet effrayant voyage, sont traînés par leurs oreilles, attachés, battus et frappés en leur coupant le cou pendant qu’ils sont encore conscients.

Le commerce de fourrure exotique est également affreux. Les serpents et les lézards sont écorchés vivant à cause d’une croyance que la peau est plus souple. Les bébés chèvres sont bouillies vivantes pour faire des gants. La peau des veaux et des moutons pas encore nés – certains avortés exprès, d’autres comme des bébés moutons qui ont été tués – sont considérées particulièrement « luxueuses ».

En France, la Fondation Brigitte Bardot mène des actions pour les animaux, parmi lesquelles plusieurs campagnes de conscience ont été publiées contre l’usage et l’achat de fourrure.

Les animaux ne sont pas des vêtements

N’attendez plus, vous pouvez aider à mettre fin à ce calvaire. Par exemple, sauver des animaux peut être aussi simple que choisir des vêtements, des accessoires, des aliments sans cruauté animale.

YourVeggie.com vous propose des produits issus du liège sans souffrance animale.


Articles en relation

Leave a comment